Le 31 décembre 2020, l’organisation Faso Neema a mené une opération de distribution d’effets d’habillement au profit des personnes déplacées internes et des couches vulnérables de l’arrondissement de Boulmiougou de Ouagadougou.

En 2020, le Burkina Faso a atteint le stade du million de populations déplacées à l’intérieur de leur pays (PDI). Dans la région du Centre, Ouagadougou la capitale accueille un certain nombre de ces personnes qui du fait de ces déplacements, ont été contraintes à tout abandonner et éprouvent des difficultés à subvenir à leurs besoins élémentaires.

Environ 300 personnes concernées

Conformément à sa mission de sauvegarde de la dignité des populations affectées par les crises et catastrophes naturelles, Faso Neema leur a apporté son soutien. Ce sont environ 300 PDI et personnes vulnérables de la région du Centre, spécifiquement celles de l’arrondissement de Boulmiougou que nous avons touché par l’action citoyenne que nous avons instituée dans ce sens. Au-delà du soutien moral, nous avons procédé à une remise d’effets d’habillements composés de vêtements et de couvertures, cette action étant intervenue dans une période de fin d’année où le pays enregistre des températures particulièrement basses. L’accent a été mis sur les femmes, les enfants, les personnes du troisième âge et les personnes vivant avec un handicap.

Parmi les bénéficiaires, Fati TIENDREBEOGO a affirmé que ces dons contribueront à alléger ses charges familiales. Etant veuve et mère de famille, elle espère également recevoir d’autres appuis qui l’aideront à faire face à ses difficultés. Pousbila OUEDRAOGO, un autre bénéficiaire a pour sa part, souhaité que des actions soient mises en œuvres en vue de leur fournir un emploi et par la même occasion leur permettre d’obtenir une autonomie.
Cette activité est la résultante de notre collaboration avec la direction régionale en charge de la famille, de la solidarité nationale et de l’action humanitaire du Centre. En effet Faso Neema met au cœur de ses interventions, le partenariat avec les structures étatiques et autres organisations nationales et internationales, afin d’identifier les priorités et d’instaurer une rationalisation de ses interventions.